Comment se faire vomir ? Quelques techniques faciles et sans douleur


Santé

Toutes celles qui ont déjà subi une intoxication alimentaire le savent, il vaut parfois mieux être capable de réagir vite et de se faire vomir. Dans certaines situations (heureusement, elles sont rares), être capable de se faire vomir peut vous aider à améliorer rapidement votre état de santé. Quand on est malade ou sous l’emprise de l’alcool, cela peut aussi aider à calmer les nausées et à trouver le repos. Voici donc quelques conseils et quelques techniques pour se faire vomir facilement.

Laisser son corps faire tout le travail

Si vous ressentez des nausées importantes et que vous êtes gênées par l’envie de vomir, il n’y a parfois rien à faire d’autre que de tout simplement vomir. Souvent, on pense qu’il va falloir mettre en place des stratégies très élaborées pour y parvenir, alors que ce n’est vraiment pas le cas. La première chose à faire, c’est donc tout simplement de laisser son corps faire le travail.

Agenouillez-vous donc devant vos toilettes, la tête au-dessus de la cuvette, bien au centre. Si vous avez vraiment envie et besoin de vomir, vous vomirez. Il ne faut pas sous-estimer les réflexes conditionnés du corps. Bien souvent, il suffit de se placer dans une position qui vous permet de vomir sans rien salir pour que l’estomac se dénoue et que vous vomissiez.

Notez également que cette technique est encore plus efficace si vous vous concentrez sur l’idée de vomir. Nous sommes très nombreuses à avoir envie de vomir quand nous voyons quelqu’un le faire. Si vous n’avez personne en train de vomir sous la main, le simple fait de l’imaginer peut tout à fait activer le réflexe de régurgitation de votre estomac et de votre œsophage.

Des boissons qui font vomir

L’alcool n’est pas la seule boisson qui a le pouvoir de faire vomir ceux qui la boivent. Si vous avez besoin de vomir, vous pouvez tout à fait vous préparer une boisson qui vous y aidera. La plus connue de toutes, c’est évidemment l’eau mélangée avec du sel. Le dosage nécessaire varie selon les personnes, mais sachez que le sel doit se diluer dans l’eau, tout en imprégnant la boisson de son goût.

Une seconde option consiste à boire de l’eau mélangée avec de la moutarde. Le piquant et l’acidité de la moutarde sont très efficaces sur un estomac déjà dérangé. Normalement, vous devriez vomir sans effort quelques secondes après avoir bu ce cocktail.

Ces deux techniques sont souvent appréciées, parce qu’elles permettent de vomir sans se faire mal et relativement facilement. Même si les cocktails nécessaires ne sont vraiment pas bons, ni pour leur goût ni pour leur effet sur la santé, vous les recracherez en même temps que le reste lorsque vous vomirez, alors il n’y a pas de quoi s’inquiéter.

La fameuse technique des doigts dans la gorge

Malheureusement, il n’existe pas des dizaines de techniques pour se faire vomir quand on en a besoin. Si vous n’avez pas d’eau, de sel ou de moutarde sous la main et que votre imagination ne vous a pas fait rendre votre dîner, alors il ne vous reste plus qu’à utiliser vos doigts. L’objectif est de les enfoncer suffisamment profondément pour atteindre la luette au fond de la gorge.

Généralement, il est nécessaire d’utiliser deux doigts pour que leur présence soit suffisamment envahissante pour obtenir l’effet recherché. Les muscles de l’œsophage et de l’estomac disposent d’un réflexe bien utile : s’ils sentent la gorge encombrée au point de craindre un étouffement, ils s’organisent pour dégager la voie obstruée, quitte à vomir pour le faire efficacement.

Le problème de cette technique, c’est que tout le monde n’arrive pas toujours à l’utiliser. Avant d’avoir le réflexe de vomir, votre corps aura celui de vous faire retirer votre main de la bouche. Il faut donc un peu de temps et de volonté. Par ailleurs, cette technique peut aussi s’avérer douloureuse si on la pratique trop brusquement.

Les conséquences du vomissement : avez-vous vraiment besoin de vomir ?

Le sujet des techniques pour se faire vomir est assez délicat, car il est entouré par le spectre des troubles alimentaires dont souffrent beaucoup de personnes. Les plus connus étant évidemment l’anorexie et la boulimie. Savoir se faire vomir en cas de besoin est utile, mais il faut avoir conscience que c’est une solution qui a un coût.

Vomir à répétition peut s’avérer dangereux pour la santé. D’abord, par l’acidité des vomissements brûlent l’œsophage. Si les tubes digestifs peuvent supporter les acides qui décomposent la nourriture, ce n’est pas le cas de votre gorge. À long terme, cela augmente les risques de cancers et d’infections. Il ne faut donc pas prendre cela à la légère et veiller à ne se faire vomir qu’en cas de besoin et sans que cela ne devienne une habitude.

Enfin, vous devez également savoir que vomir dérègle la flore intestine. À long terme, cela peut provoquer des gastrites, mais aussi favoriser la prise de poids. Vomir déshydrate aussi beaucoup le corps et vous devez veiller à boire beaucoup après avoir vomi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *