Maladie de Kawasaki, comment protéger les enfants ?


Santé

Alors que les médecins pensaient les enfants immunisés au Coronavirus, l’apparition d’une maladie avec des symptômes quasiment identiques ayant fait plusieurs morts chez les très jeunes enfants inquiète. Cette maladie, appelée maladie de Kawasaki, s’attaque à l’organisme comme le ferait le Coronavirus, mais chez les enfants. Alors, comment protéger ses enfants ? Je vous en dis plus.

Soyez extrêmement prudentes lors des sorties

La première chose à faire pour protéger ses enfants, c’est d’être très prudent pendant les sorties. S’ils sont en âge de porter un masque, apprenez-leur à le mettre et à ne plus y toucher pendant toute la durée de la sortie. S’ils sont trop jeunes pour cela, alors vous devez absolument vous désinfecter les mains avant de les toucher lorsque vous êtes dehors.

D’après certaines études, la hauteur de la nacelle de la poussette a un énorme impact sur l’exposition à la pollution de votre enfant. Un point important à prendre en considération lorsque l’on décide d’acheter une poussette. Encore plus de nos jours puisque le virus du Coronavirus pourrait se concentrer plus facilement grâce aux particules de pollution. Diminuer l’exposition à la pollution reviendrait donc à diminuer l’exposition au virus.

La maladie de Kawasaki est-elle provoquée par le nouveau Coronavirus ?

À l’heure actuelle, il est impossible pour les médecins et les scientifiques d’assurer avec certitude que la maladie de Kawasaki serait provoquée par le Coronavirus. Néanmoins, les symptômes de cette maladie qui ne touche que les enfants sont très proches des symptômes de la maladie Covid-19 qui touche les adultes et a provoqué le confinement de plus de la moitié de la planète.

Dans un premier temps, certains chercheurs ont estimé que les évolutions de la maladie pourraient être liées à la charge virale. Plus la quantité de virus est importante, plus la maladie s’attaque aux organismes les plus robustes. Voilà pourquoi les personnes âgées étaient les premières touchées. Avec l’augmentation du nombre de malades, la charge virale a augmenté, touchant alors des adultes de plus en plus jeunes, jusqu’à atteindre les enfants.

La piste génétique privilégiée

Néanmoins, la théorie de l’impact de la charge virale n’est pas tout à fait vérifiée et de nombreuses études la contredisent. Actuellement, les chercheurs privilégient la piste génétique pour expliquer l’apparition de la maladie de Kawasaki. Certains enfants auraient des prédispositions génétiques qui se révéleraient tragiques au contact du Coronavirus.

Ainsi, de nombreux enfants pourraient être contaminés sans conséquence, mais quelques centaines, voire quelques milliers d’entre eux, contracteraient la maladie de Kawasaki. En attendant de confirmer cette théorie et d’identifier précisément la cause génétique, les parents sont invités à protéger leurs enfants le mieux possible en respectant toutes les règles d’hygiène imposées par la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *